Employeur de l’ère nouvelle

ivit-experten-jobs-empoyer-branding_beatrice_lifart_840x560px

L’autonomisation au lieu de la micro-gestion

Il y a déjà deux mille cinq cents ans, le philosophe Héraclite disait: «La seule constante dans la vie est le changement». Cette citation est aujourd’hui plus pertinente que jamais. Presque rien n’a autant transformé le monde du travail que l’Internet et la numérisation. Mais d’autres évolutions, mégatendances et propensions générationnelles ont également un impact direct sur le marché du travail. Stagner dans ce qui est familier n’est pas une option – ni pour les employeurs, ni pour les employés. 

Comment Livit, en tant qu’employeur, fait-elle face à la nouvelle ère?

L’année 2020 a montré avec quelle rapidité le monde (du travail) peut être bouleversé. La pandémie du Corona a nécessité de mettre en oeuvre de nouvelles formes de travail et aura également un impact à long terme sur nos méthodes de travail. De nombreuses entreprises se sont lancées dans une expérimentation organisationnelle. Chez Livit aussi, certains processus ont dû être repensés – mais dans l’ensemble, il a été possible de continuer à travailler comme avant.

La voie que nous avons choisie de prendre jusqu’à présent s’est avérée être la bonne. Livit a reconnu très tôt à quel point il était important de mettre l’accent sur la numérisation, mais aussi sur la culture, le leadership et la confiance.
Beatrice Lifart
,
responsable des Ressources Humaines
livit-jobs-zusammenarbeit-home-office_636x432px

Ce qui fait depuis longtemps partie du quotidien de  Livit: le Mobile Office

Tous les collaborateurs étaient déjà équipés de notebooks et le Home Office n’était pas une expérience nouvelle. En outre, les collaborateurs affectés au service extérieur, en particulier dans les secteurs de la gérance et de la gestion de location, travaillaient déjà souvent en route entre deux rendez-vous. 

Pendant la période temporairement transformée entièrement en travail à domicile, nous sommes toujours restés connectés les uns aux autres au moyen de nos outils communautaires et nos appels vidéo. Nous avons également pu assurer l’intégration des nouveaux collaborateurs sans complication. Les laptops leur ont été envoyés à la maison et les nouveaux collègues ont été introduits à distance.

Nouvelles formes de coopération

Des situations comme celle de cette année ne peuvent être maîtrisées qu’avec des collaborateurs qui sont prêts à faire leur part pour assurer une collaboration fructueuse et partager leur savoir. La base en est une culture de bienveillance. Le «chacun pour soi» et l’esprit de concurrence n’en font pas partie. 

La crise du coronavirus a généré en particulier pour la gérance un effort supplémentaire considérable. Grâce à une forte cohésion, le secteur de la gérance a continué à fonctionner parfaitement. Tant les personnes chargées de la conduite que les collaborateurs ont pris des décisions rapides et pragmatiques, ont élaboré et mis en oeuvre des processus adaptés. La satisfaction des clients a ainsi été assurée en permanence. 

Plus l’échange entre les collaborateurs est bon, de bas en haut et de haut en bas, meilleurs sont les résultats.
Beatrice Lifart
,
responsable des Ressources Humaines

Le leadership du futur – l’autonomisation au lieu de la micro-gestion

Le New Work ne s’arrête pas à la fourniture d’une infrastructure technique. Si les collaborateurs peuvent effectuer leur travail dans un autre lieu, cela présuppose une saine relation de confiance. La micro-gestion devient plus compliquée - le Mobile Office entraîne la nécessité d’accorder aux collaborateurs plus de liberté. Dans le même temps, les jeunes de la génération Y, au plus tard, feront cette même demande à leurs employeurs.  

En réponse à ces tendances, d’une part, et en raison d’une motivation intrinsèque, d’autre part, Livit a démocratisé sa direction et démantelé les structures hiérarchiques au cours de ces dernières années. L’équipe de direction est plus proche des collaborateurs; la communication est plus directe. Les décisions sont prises de manière inter-fonctionnelle et impliquent toutes les positions. La devise est «de bas en haut».

Beatrice Lifart est responsable des Ressources Humaines chez Livit depuis l’an 2000 et a ainsi accompagné l’entreprise à travers d’importants processus de transformation. Elle a récemment terminé le programme «CAS Digital Leadership and Transformation» à l’Université de St. Gall.

 

Auto-organisation, responsabilité et nouveaux modes d’apprentissage

Les nouveaux développements exigent également une volonté de changement de la part des employés. L’époque où la formation était acquise pour de nombreuses années est révolue. Les connaissances dans le domaine en ligne peuvent à nouveau être dépassées en un rien de temps. Les collaborateurs doivent être capables de s’organiser de manière autonome et s’ouvrir aux nouvelles formes d’apprentissage. Acquérir le savoir-faire par soi-même est de nos jours accepté et même exigé. 

Depuis l’année dernière, l’Académie Livit a intégré les E-Learnings, qui permettent un apprentissage adapté aux besoins. Toutefois, nous tenons toujours à organiser des formations complémentaires sur place, car la transmission personnelle des connaissances est plus appropriée pour certains sujets. Ce qui est exigé aujourd’hui est de trouver le meilleur équilibre possible. Chaque variante a ses avantages: Les cours en ligne permettent de les suivre quand on est réceptif et qu’on a le temps. Les cours de formation sur place, par contre, rendent possible les échanges et l’interaction. 

livit-experten-jobs-employer-branding-sessel-buero_beatrice_lifart_636x432px

Le nouveau monde du travail – qu’est-ce qui nous attend?

Après le Corona-Shutdown, le Home Office a gagné en importance. Cependant, très peu de collaborateurs souhaitent travailler exclusivement à domicile. La liberté de décider est un sujet central et présuppose une certaine flexibilité de la part de l’entreprise. L’année dernière, les bureaux de toutes les succursales ont été transformés pour leur donner une forme de coopération plus flexible et réaménagés en conséquence avec des places de travail partagées et des salles de séance.

J’ai ressenti une volonté généralement forte de fournir de bonnes prestations. Beaucoup ont également estimé que Livit est un employeur sûr.
Beatrice Lifart
,
responsable des Ressources Humaines

Les exigences imposées aux collaborateurs, par exemple en termes de développement personnel, de volonté indispensable de changement, d’interaction et de mise en réseau, vont encore s’amplifier. En tant qu’employeur, il nous importe de prendre au sérieux la charge en découlant et de fixer les conditions cadres permettant à nos collaborateurs de s’organiser individuellement et de se régénérer suffisamment. Une de ces règles est la possibilité de répartir librement le temps de travail annuel, combinée à une culture d’entreprise ouverte – ce qui, chez Livit, va de soi.  

A mesure que l’automatisation progresse, les tâches restantes deviendront plus complexes et multiples. Chez Livit, les collaborateurs sont soutenus individuellement et collectivement pour leur permettre de maîtriser les nouveaux défis. 

Notre mode de travail progressif a fait ses preuves, ce qui nous encourage à poursuivre dans cette voie, afin de rester un employeur attractif et de fournir à nous clients des prestations de haut niveau. 

Aimeriez-vous faire partie de notre équipe? Vous accédez ici à notre bourse d’emplois.

Octobre 2020

Nous avons du temps pour vous

N'hésitez pas à nous contacter.
T
+41 58 360 32 92
beatrice.lifart [at] livit.ch
Livit-HR-Leiterin_Lifart_Beatrice
Beatrice
Lifart
Leiterin Human Resources
X